Le Mot du Ministre

     L’amélioration des conditions de vie des camerounais en général est l’une des priorités du gouvernement. Le Président de la République, S.E Monsieur Paul BIYA en a fait un axe essentiel dans sa profession de foi lors de la dernière élection présidentielle du 7 octobre 2018. Par ailleurs, il a promis de renforcer la lutte contre les exclusions dans la prise en compte systématique des catégories vulnérables dans la mise en œuvre des politiques publiques.
  Dans ses missions de prévention, d’assistance et de protection des personnes socialement vulnérables, le Ministère des Affaires Sociales a choisi de booster l’action sociale par l’Entrepreneuriat social. Cette stratégie vise à mobiliser les ressources additionnelles nécessaires à l’inclusion socio-économique des Personnes Socialement Vulnérables (PSV). Ceci renvoie à deux choses : d’une part aux initiatives sociales privées, et d’autre part, à la solidarité nationale. Un socle de protection qui met en synergie tous les acteurs nationaux et internationaux.
   D’autres outils sont utilisés pour mener à bien nos missions, à l’exemple du Programme d’Appui à l’Insertion et à la Réinsertion socioprofessionnelle des Personnes Vulnérables (PAIRPEV). Ce programme dispose également d’une composante, le Projet d’Appui à l’Insertion et à la réinsertion professionnelle des Enfants de la Rue (PAIRPER) qui vise à sortir les enfants de la Rue, de la précarité et de l’exclusion.
   En ce qui concerne les personnes handicapées, elles sont au cœur de la politique sociale. L’avènement de deux décrets, signés par Monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement, le 26 juillet 2018, constitue pour nous un signal fort de l’engagement du gouvernement. L’un porte réorganisation du Comité National pour la Réadaptation et la Réinsertion socioéconomique des personnes handicapées encore appelé CONRHA, et l’autre, fixe les modalités d’application de la loi N°2010/002 du 13 avril 2010 portant protection et promotion des personnes handicapées. L’objectif étant de valoriser les talents et potentialités dont regorgent les personnes handicapées, d’assurer leur autonomisation et de promouvoir leur pleine participation à tous les chantiers de l’émergence de notre pays.
  Et les personnes âgées alors ? La problématique du vieillissement est adressée dans un Plan d’Action national pour que nos séniors, nos sages bénéficient d’une grande considération et d’une place privilégiée dans notre société.
Voilà quelques axes de la politique sociale au Cameroun, pour un social « si vaste ».

(e) Pauline Irène NGUENE

Ministre des Affaires Sociales

CONTACTS

Ministère des Affaires Sociales, Yaoundé, Avenue Marchand, Derrière le Musée National B.P 15 868 Cameroun

  • Téléphones: (+237) 222 222 958 / 222 231 107/ 222 232 483 / 699 712 527
  • E-mail: infos@minas.cm Fax : (+237) 222 231 162

compteur de visites

469011
Aujourd'hui
Hier
Cette Semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Tout
2094
2081
12735
438149
54933
75171
469011

Ton IP: 3.235.174.99
2021-07-24 20:23
Top