Dossier BISS

       Le Bulletin d’Information et des Statistiques Sociales (BISS) est une note de conjoncture sociale du Ministère des Affaires Sociales (MINAS) dans son sous-secteur. Cet instrument est un ensemble de données et informations statistiques essentielles permettant de décrire, d’analyser et de comprendre les évolutions du sous-secteur au cours de l’année. Le BISS a pour objectif de contribuer à la mise à disposition de la connaissance et d’optimiser la visibilité des résultats des interventions du MINAS à travers ses structures de terrain. Le BISS vise ainsi à répondre aux besoins de connaissance des acteurs sociaux. Les données et informations fournies permettent de débattre des orientations à prendre non seulement pour la formulation de mesures de politique dans le sous-secteur des affaires sociales, mais aussi de toutes celles qui visent la promotion du bien-être des individus et des communautés. Le BISS se veut être une production trimestrielle. Il se fonde sur les données brutes issues des Unités Techniques Opérationnelles (UTO), des Etablissements et Organismes spécialisés, ainsi que des Structures sous-tutelles du MINAS. Cet ensemble représente les structures de proximité directement concernées par l’action sociale sur les cibles du MINAS. L’intervention de ces structures est axée sur la prévention, la protection sociale, le soutien psychosocial ainsi que l’assistance des Personnes Socialement Vulnérables (PSV). Le taux de fréquentation est le principal indicateur issu du BISS. C’est une estimation de la demande en service sociaux des populations cibles. Le BISS permet également une mise à jour permanente de la cartographie des vulnérabilités sociales. Enfin, le BISS est la principale source pour alimenter les indicateurs de performance des cadres stratégiques du Ministère des Affaires Sociales.

Documents

pdf BISS 1ère Edition Septembre 2017

6 téléchargements

1ère Edition du Bulletin d'Informations Statistiques et Sociales, Septembre 2017

Au cours du premier semestre de l’année 2017, le Ministère des Affaires Sociales a enregistré une certaine pression auprès de ses services de terrains (les centres sociaux) en termes de demande de service. Ainsi sur cette période, les centres sociaux des régions de l’Adamaoua, de l’Extrême-Nord, du Littoral, du Nord, de l’Ouest et du Sud-ouest ont enregistré 18 049 individus à leurs portes dont 7 854 de sexe masculin et 10 195 de sexe féminin. Parmi ces clients on peut noter la présence des cas de 3 364 personnes âgées et 1 765 enfants de moins de 6 ans. La pression fut la plus grande dans les centres sociaux de la région de l’Ouest (4 930) suivie de ceux du Sud-ouest (4 159) et de l’Extrême-Nord (3 839). Outre ces données de conjoncture sociale, le Ministère a enregistré les performances suivantes : 466 PSV ont été insérés ou réinsérés, 804 PSV ont bénéficié d’appuis en ressources productives durant le premier semestre tandis que 555 ont été bénéficiaires d’assistance et d’appui en appareillages productifs. Concernant les personnes handicapées, 5123 ont sollicité une assistance quelconque et juste 177 ont bénéficié d’appareillages et 1250 de cartes nationales d’invalidité. 5 265 personnes sinistrées ou victimes de catastrophes ont été pris en charge, dont 4537 dans la région de l’Extrême-nord. Ont été enregistré 298 271 réfugiés ou déplacés internes avec 285 000 dans la région de l’Extrême-nord et 12 000 au Nord. En ce qui concerne la protection de l’enfance, 596 ECL ont été suivis par les délégués à la liberté surveillée dont près de la moitié dans la région du Centre (285). 2 393 ECL ont été encadrés. La plupart des enfants abandonnés recensés l’ont été dans la région du Centre (564 sur 650 dans l’ensemble, soit 86,8%). Enfin, durant le semestre le Sud-ouest a pris en charge 1 015 enfants égarés sur les 1 226 de l’ensemble des données disponibles. De janvier à juin 2017, 1 586 EDR ont été identifiés, 616 ont été resocialisés, soit un pourcentage de 38,8% d’EDR resocialisés.

Sur la même période 8 605 personnes ont bénéficiés de médiation et d’intervention sociale, 9 620 ont été sensibilisées et éduquées à la prévention et à la lutte contre les incapacités et autres fléaux sociaux et près de 11 000 personnes ont été sensibilisées et exposées aux journées commémoratives. Plus de 21 000 PSV ont été prises en charge dans les institutions spécialisées dont 12 000 à l’Ouest et 9 136 dans le Sud-ouest. 1295 PSV ont bénéficié de mesures de protection en milieu institutionnel, 525 ont bénéficié d’aides et secours des communes tandis que 8585 ont bénéficiés d’assistance multiforme auprès des structures du MINAS dont 6504 dans la seule région du Centre. En termes de personnes âgées, les délégations régionales ont enregistré près de 1 500 personnes âgées sollicitant une assistance quelconque.

pdf BISS 2ème Edition Mai 2018

3 téléchargements

2ème Edition du Bulletin d'Informations Statistiques et Sociales, Mai 2018

       Dans le cadre de ses actions de terrain, pour le compte du second semestre de l’année 2017, le Ministère des Affaires Sociales a fait face à de nombreux défis dans l'ordre desquels, la pression subie par les unités de base en charge de la mise en œuvre des politiques de proximité. On remarque pour ce semestre que 29 564 clients ont sollicité les centres sociaux dans les régions de l’Adamaoua, du Centre, de l'Est, de l’Extrême-Nord, du Littoral, du Nord, de l’Ouest, du Sud et du Sudouest, soit un taux d'accroissement de 63,79% par rapport au premier semestre de la même année. Cet effectif comprend 13274 hommes contre 16290 femmes. 4488 de ces clients ont moins de 6 ans, 8765 sont des adultes, 7497 des jeunes, 4659 des personnes âgées et 4195 rentrent dans la catégorie des enfants mineurs. Les régions de l'Est et de l’Extrême-Nord enregistrent les pressions les plus élevées, ce qui peut s'expliquer par les différentes situations qui y prévalent, l'Ouest arrive en troisième position. En termes de performance, on relève que: S'agissant des PSV, on retiendra par exemple que, 964 ont été insérés ou réinsérés, 2 249 ont bénéficié d’appuis en ressources productives, 1493 ont bénéficié d'assistance/d'appui en appareillages productifs, 963 ont été bénéficiaires d'aides et secours par les communes, 4338 étaient bénéficiaires de mesures de protection en milieu institutionnel durant le semestre. 41 447 personnes sinistrées et en situation d'urgence, ont été assistées, accompagnées et réinsérées, et 6170 ont été prises en charge. S'agissant des EDR, 879 enfants de la rue ont été identifiés durant le second semestre, 314 enfants retirés de la rue, 248 enfants retirés de la rue et réinsérés, 229 EDR resocialisés, soit un pourcentage de resocialisation de 26,1%. S'agissant l'enfance, 162 ont été égarés et pris en charge ce semestre, 157 abandonnés, 1418 en conflit avec la loi encadrés. 9175 personnes âgées ont sollicité une assistance quelconque, alors qu'il y en avait 4936 de la catégorie personnes handicapées, contre 17978 personnes du groupe populations autochtones. S'agissant des actions de sensibilisation et de prévention, 102513 personnes ont été sensibilisées et éduquées à la prévention et la lutte contre les incapacités et autres fléaux sociaux durant le semestre 129342 personnes ont été sensibilisées/exposées aux journées commémoratives durant le semestre.

CONTACTS

Ministère des Affaires Sociales, Yaoundé, Avenue Marchand, Derrière le Musée National B.P 15 868 Cameroun

  • Téléphones: (+237) 222 222 958 / 222 231 107/ 222 232 483 / 699 712 527
  • E-mail: infos@minas.cm Fax : (+237) 222 231 162

compteur de visites

216474
Aujourd'hui
Hier
Cette Semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Tout
849
1339
12813
187270
39040
68900
216474

Ton IP: 3.238.174.50
2021-04-17 12:30
Top