ŒUVRES SOCIALES PRIVÉES

I. Définition et conditions de création d’une Œuvre Sociale Privée (OSP)

 

La définition et les conditions de création sont des éléments essentiels qui permettent de mieux cerner le concept de Œuvre Sociale Privée (OSP)

I.1- Définition d’une Œuvre Sociale Privée

L’œuvre Sociale Privée est définie (Article 2, Décret de 1977 fixant les conditions de création et de fonctionnement des Œuvres Sociales Privées comme un ensemble d’activités créées en vue d’apporter une aide matérielle et morale ou un encadrement éducatif à des personnes de tout âge, sexe ou race, aux familles ou aux groupes, ceci dans le but de promouvoir leur épanouissement.

 Ce qui par extension amène à comprendre l’Œuvre Sociale Privée comme toute personne physique ou morale apportant une aide ou un encadrement à des personnes de tout âge ou sexe, aux familles ou groupes en situation de vulnérabilité, dans la perspective d’améliorer leurs conditions sociales.

En revanche, ne sauraient être considérées comme Œuvre Sociale Privée au sens du décret de 1977 :

  • Les Internats des Collèges et des Etablissements de Formation Professionnelle ;
  • Les Centres d’hébergement de l’enseignement supérieur privé ;
  • Les Maisons habitées par les Communautés Religieuses.

 

 

 

I.2- Les conditions de création d’une Œuvre Sociale Privée (OSP)

I.2.1- Qui peut créer une Œuvre Sociale Privée (OSP) ?

L’œuvre sociale privée peut être créée par :

  • une association régulièrement autorisée ;
  • une institution ;
  • une entreprise ;
  • un service à but humanitaire et apolitique ;
  • une personne physique.

I.2.2- La responsabilité des promoteurs d’Œuvres Sociales Privées (OSP) :

            Selon l’article 6 du décret de 1977, toute personne physique ou morale ayant pris l’initiative de créer une Œuvre Sociale Privée (OSP) s’engage à en assumer la responsabilité financière, matérielle et morale. Toutefois, elles pourraient bénéficier des subventions de l’Etat à travers le Ministère de l’Economie de la Plan et de l’Aménagement du Territoire sur proposition du Ministère des Affaires Sociales sous réserve d’un ensemble de conditions à remplir.

         Sur un tout autre plan, le Ministère des Affaires Sociales en tant que tutelle technique pourrait apporter un appui ponctuel à certaines Œuvres Sociales Privées qui s’illustreraient par la pertinence de leurs actions en faveur des PSV.

 

II. Contribution des Œuvres Sociales Privées dans la prise en charge des Personnes Socialement Vulnérables cibles

II.1- Le rôle des OSP  

Les missions de prévention, de protection sociale et de solidarité nationale envers les populations vulnérables, au-delà d’être des prérogatives régaliennes de l’Etat, appelle dans le cadre de la responsabilité sociale collective, appelle la contribution de la société toute entière, c’est- à dire, entre autres, les organisations de la société civile, dont les Œuvres Sociales Privées.

Les OSP deviennent dès lors, un partenaire qui apporte sa contribution en complément à l’action du gouvernement en faveur des personnes Socialement vulnérables. Et participe de ce fait à la mise en œuvre de la politique de protection sociale à travers des réponses à des besoins que seul l’Etat ne saurait entièrement satisfaire   

II.2- Les activités de prise en charge des Personnes Socialement Vulnérables (PSV) visées par les Œuvres Sociales Privées

 Par-delà son rôle d’acteur de la société civile, L’OSP est un acteur déterminant de l’action sociale dont les activités d’encadrement des personnes socialement vulnérables se répartissent dans plusieurs secteurs et tiennent compte de pluralités de cibles.

II.2.1- Les cibles visées par les activités de prise en charge des Personnes Socialement Vulnérables cibles par les Œuvres Sociales Privées

 

        Ces cibles sont diverses, même si elles intègrent toutes le vocable de personnes socialement vulnérables. C’est à juste titre que l’encadrement des OSP peut être destiné :

  • aux enfants en situation de vulnérabilité (enfant abandonnées, enfants en conflits avec la loi, enfants inadaptés sociaux, enfants handicapés) ;

 

  • aux personnes âgées à besoins spécifiques    

 

  • aux personnes handicapées à besoins spécifiques

 

II.2.2- Les activités visées par les Œuvres Sociales Privées

 

            En termes de domaines d’intervention visés par les OSP en faveur de leurs pensionnaires, nous avons entre autres, indépendamment des cibles, l’éducation, la santé, la facilitation de la réinsertion /insertion socio professionnelle, la resocialisation /socialisation ; la solidarité nationale ; l’encadrement psychoaffectif ; les activités socioéducatives ; le sport-loisir ; l’apprentissage ; la nutrition ; l’insertion socioéconomique.

         Toutefois, il apparait nécessaire d’établir un lien entre les cibles et les activités susceptibles d’être menées par les OSP. Pour ce fait, il nous semble important d’évoquer les services les plus illustratifs

II.2.2.1- Les enfants (enfance et petite enfance)

  •  Les activités d’encadrement Psychoaffectif

 

Il s’agit ;

  • du développement relationnel ;
  • de l’écoute ;
  • de la communication ;
  • de l’accompagnement psychosocial
  • Les activités socioéducatives
  • les jeux (jeu de rôle, danse, chant, dessin, sport, modelage graphisme, écriture ...) ;
  • le placement/suivi scolaire des enfants ;
  • l’animation socioculturelle (causeries éducatives, théâtre …) ;
  • les loisirs et détente.
  • Les activités de Socialisation
  • le développement interrelationnel ;
  • la transmission des valeurs ;
  • les visites et excursions.
  •   Les activités de Soins Essentiels :
  • nutrition ;
  • hygiène et assainissement ;
  • soins de santé préventifs et curatifs ;
  • Habillement ;

 

II.2.2.2- Les personnes âgées

 

  •  Les activités de sports et loisirs

Elles renvoient à :

  • l’organisation des activités ludiques prévoyant la participation des clients, pour les décontracter des difficultés ou des problèmes de la vie de la communauté ;
  • les visites d’échanges, les excursions et les sorties touristiques ;
  • l’organisation et la promotion des activités récréatives épanouissantes, des activités physiques de relaxation et d’entretien du corps humain.
  •  Les activités d’apprentissage professionnel

Elles renvoient à :

  • l’organisation des activités de valorisation des capacités professionnelles existantes, à travers la rationalisation des contributions des personnes âgées ;
  • la création des ateliers d’apprentissage des métiers porteurs pour les pensionnaires ;
  • l’organisation des moyens de transfert des connaissances des pensionnaires spécialisés en un domaine, à ceux qui ressentent et en expriment le besoin d’apprendre ou de se perfectionner dans les domaines indiqués ;
  • l’organisation des moyens de transfert des connaissances des pensionnaires aux générations plus jeunes de l’environnement de l’Institution et vice-versa (transfert de connaissances intergénérationnelles).
  •   Les activités de resocialisation

Il s’agit :

  • des causeries-éducatives quotidiennes ;
  • de la liaison entre les pensionnaires et leurs familles ;
  • du soutien psychologique et de l’accompagnement ;
  •  Les activités de services essentiels

 Il s’agit :

  • des visites préventives des maladies liées au vieillissement ;
  • Des soins gériatriques ;

II.2.2.3- Les personnes handicapées

  •  Les activités de réadaptation médicale et psychosociale des personnes handicapées

Il s’agit ;

  • des mesures relatives à la rééducation fonctionnelle, aux appareillages et à l’assistance médicale ;
  • de la réadaptation fonctionnelle ;
  • de l’éducation spéciale ;
  • de l’appui pédagogique aux personnes handicapées;
  • du placement et de l’intégration scolaires des personnes handicapées ;
  • de la formation professionnelle des personnes handicapées ;
  • de la prise en charge psychosociale ;
  •   Les activités de réinsertion socioéconomique des personnes Handicapées

Il s’agit de ;

  • La formation professionnelle ;
  • L’aide à l’installation socio-économique des personnes handicapées et au placement professionnel ;
  • l’appui à la réalisation des activités génératrices de revenus.

CONTACTS

Ministère des Affaires Sociales, Yaoundé, Avenue Marchand, Derrière le Musée National B.P 15 868 Cameroun

  • Téléphones: (+237) 222 222 958 / 222 231 107/ 222 232 483 / 699 712 527
  • E-mail: infos@minas.cm Fax : (+237) 222 231 162

compteur de visites

265642
Aujourd'hui
Hier
Cette Semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Tout
608
2068
10441
236486
15926
72282
265642

Ton IP: 3.238.130.97
2021-05-07 07:13
Top