Rehabilitation Institute For The Blind de Buéa

  • PDFImprimerEnvoyer

I. LOCALISATION

Doté d’une surface d’environ 6 517 m2 dont moins de 45% sont effectivement mis en valeur, le RIB est un centre à régime d’internat, situé à Buéa, Chef-lieu de la Région du Sud-Ouest, quasiment en dehors de la ville, entre mile 17 et mile 16, à 150 mètres sur la droite de l’axe lourd reliant Buéa à Moutenguene. Ainsi, l’institution est suffisamment isolée et n’est en relation directe qu’avec les habitants de mile 16 qui interfèrent sur son espace terrien.

II. HISTORIQUE

Le RIB a été créé en 1967 à Bavenga, village de la localité de Buéa, puis transféré sur son site actuel en 1968. Initialement, l’institution était dénommée BULU BLIND et était sous la tutelle conjointe du Ministère de l’Education de Primaire et du Bien-être Social. Après la naissance de la République Unie du Cameroun en 1972, il est tombé sous la tutelle du ministère de la santé et du Bien-être Social. En 1975, il est placé sous la tutelle du Ministère de la santé et des Affaires Sociales. Aujourd’hui, la structure se trouve sous la tutelle du Ministère des Affaires Sociales.

III. MISSIONS

Bien que fonctionnel depuis 1967, le RIB a été officiellement créé par décret présidentiel n° 80/380 du 3 septembre 1980.  Il a pour missions générale d’assurer la réhabilitation des personnes aveugles ou malvoyantes à travers l’apprentissage à ces derniers des habiletés de vie ou une formation professionnelle en vue de leur autonomisation. De manière spécifique, il lui incombe d’assurer :

  • L’éducation spéciale des jeunes malvoyants et aveugles ;
  • La formation professionnelle de ses pensionnaires ;
  • L’intégration socioéconomique de ceux-ci par la transmission d’aptitudes de vie courante et l’apprentissage d’une activité socioprofessionnelle ou socioéconomique ;
  • La formation continue de son personnel technique.

IV. ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

L’administration de l’institution est assurée par un Conseil de Direction et une Direction.
Le Conseil de Direction fait toute suggestion utile sur l’administration et l’orientation du Centre, émet des avis sur les dossiers d’admission, la durée des études,  et sur les indemnités éventuelles des instructeurs vacataires.
La Direction du centre est assurée par un Directeur assisté d’un Directeur Adjoint.
Le Directeur est chargé de l’Administration du centre, de la gestion du personnel, de la préparation et de l’exécution du budget et de la discipline interne de l’institution.

  • La Direction du centre comprend :
  • La section de la formation scolaire et de l’éducation spéciale ;
  • La section de la formation professionnelle ;
  • La section de post-cure ;
  • L’économat ;
  • L’infirmerie.

V.CONDITIONS D’ADMISSION ET DE SEJOUR

Le centre accueille pour une durée de six à sept ans, les handicapés visuels âgés de 6 ans au moins et de 26 ans au plus pour une formation scolaire et pour une durée de deux à trois ans, ceux âgés de 14 ans au moins et de 35 ans au plus pour une formation professionnelle.
L’admission au centre est prononcée par le Ministre en charge des Affaires Sociales après l’examen d’un dossier comprenant :

  • Une demande non timbrée sur papier libre ;
  • Une copie non timbrée certifiée de l’acte de naissance ou de la Carte Nationale d’Identité ;
  • Un certificat médical délivré gratuitement précisant le pourcentage de l’acuité visuelle ;
  • Un rapport d’enquête sociale ;
  • Un certificat de domicile ;
  • Un engagement écrit des parents à rester en contact avec le pensionnaire et lui apporter toute l’aide nécessaire pendant son séjour au centre ;
  • Un engagement du pensionnaire à se conformer au Règlement Intérieur du Centre et  aux instructions qui lui seront données ;
  • 4 photos 4x4 ;
  • Des frais de participation et d’assurance.

VI. BESOINS DU CENTRE

Les besoins du centre sont de divers ordres et portent notamment sur :

  • Le personnel qualifié qui doit parfaitement maîtriser le braille, ce qui n’est malheureusement pas le cas des enseignants et même des travailleurs sociaux pourtant commis à l’encadrement des pensionnaires aveugles ou mal voyants ;
  • L’absence de matériels didactiques appropriés aux handicapés de la vue ;
  • L’aménagement du site pour l’accommoder à la mobilité des pensionnaires ;
  • Les infrastructures, matériels et moniteurs sportifs adaptés ;
  • L’adéquation des filières aux progrès technologiques et professionnels nouveaux ;
  • La réhabilitation des infrastructures existantes et la construction de nouvelles dans la perspective d’extension du centre ;
  • Le matériel spécialisé pour l’éducation des handicapés visuels ;
  • Le matériel roulant (voitures, motos, vélo…) ;
  • Une délimitation nette, par une barrière, du centre afin de mettre fin aux incursions sur son espace des populations riveraines.

Langue

Français (Fr)

Recherche

Calendrier

mai 2019
lmmjvsd
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Statistiques de Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui238
mod_vvisit_counterHier738
mod_vvisit_counterCette semaine1770
mod_vvisit_counterSemaine dernière14164
mod_vvisit_counterCe mois26541
mod_vvisit_counterMois dernier37912
mod_vvisit_counterTotal depuis mai 20111300691

Qui est en ligne ?

Nous avons 43 invités en ligne