Borstal Institute of Buea

  • PDFImprimerEnvoyer

I. LOCALISATION

Borstal Institute est situé à 2500 m du  niveau de la mer, dans la ville de Buéa, Région du Sud-Ouest. Concrètement, il est situé derrière le Camp Militaire de Buéa, sur la route reliant le quartier Clerks quartier Bokwaongo, en passant par l’Hôpital  régional  Annexe de Buéa. Il est limité à l’Ouest par les quartiers du West Farm, au Sud par la route allant à Bakwaongo, à l’Est par le Camp Sic et au Nord par Woteke village-Small Soppo. L’institution se trouve à 2510 mètres de l’Hôtel Mermoz, situé sur la route Small-Soppo de Buéa et couvre une superficie d’environ 6,5 hectares.

II. HISTORIQUE

Borstal est une ville située au sud de l’Angleterre ; dans cette ville l’on avait créé une institution  de rééducation des mineurs délinquants. Lors de sa création en  1965, le centre de rééducation de Buéa fut baptisé Borstal Institute de Buéa par Monsieur Major alain booth de nationalité anglaise, régisseur de prison centrale de Buéa.  Avant sa création, les  mineurs délinquants et adultes étaient gardés dans les mêmes conditions dans la Prison de Production de Buéa. Par la suite, les mineurs étaient séparés des adultes et conduits à Kanu ou à Enugu au Nigéria où des prisons spéciales pour mineurs étaient gérées par les Britanniques. Cet exercice n’était pas commode au regard de la distance, du coût et des risques liés au transport des mineurs de cette partie du Cameroun pour le Nord du Nigéria. L création de l’Institution devint alors une option, pour mettre les mineurs dans un environnement particulier.
Ouvert en 1965, l’Institution ne comptait que 60% de ses infrastructures actuelles. C’est en 1975 qu’elle devint véritablement et officiellement opérationnelle sous la conduite d’Educateurs Spécialisés après le Décret présidentiel n°73/115 du 22 mars 1973 portant organisation et fonctionnement du Borstal Institute de Buéa.

III.MISSIONS

Le Borstal Institute a été créé dans le but de :

  • Séparer les mineurs délinquants des prisonniers adultes ;
  • Améliorer les conditions de détention des mineurs délinquants ;
  • Réduire la distance, les coûts et risques liés au transport des mineurs de cette partie du Cameroun vers le Nord Nigéria ;
  • Assurer la protection, la rééducation/réhabilitation, la resocialisation et la réinsertion de : les jeunes délinquants, les mineurs inadaptés sociaux,  les cas sociaux (orphelins, enfants abandonnés, les enfants fugueurs ou de la rue, tous âgés de 12 à 18 ans sur ordonnance judiciaire), aux fins de leur donner un espoir et un avenir meilleur.

IV. CAPACITE D’ACCUEIL ET CONDITIONS D’ADMISSION ET DE SEJOUR

L’institution a une capacité d’accueil de 120 places. Elle a reçu environ 1050 pensionnaires depuis sa création. Elle reçoit les garçons délinquants, inadaptés sociaux ou abandonnés âgés  de 12 au moins et  18 ans au plus qui lui sont confiés par les tribunaux en vue de leur rééducation par la formation scolaire ou professionnelle ou par toute action tendant à développer leur caractère, leurs facultés et leur responsabilité personnelle.
La durée du placement est de un an au moins et de deux ans au plus. A titre exceptionnel, un mineur peut y séjourner plus de deux ans avec l’accord de la Direction sans que cette durée excède trois ans.
Sauf cas d’urgence, tout placement doit résulter d’une décision du tribunal ou d’une proposition du service social (placement administratif) qui devra être entérinée par l’autorité judiciaire.
Le candidat au placement doit fournir un dossier comprenant :

  • Un extrait du jugement/ une demande de placement ;
  • Un extrait d’acte de naissance ;
  • Un rapport d’enquête sociale ;
  • Un certificat médical ;
  • Un certificat de scolarité le cas échéant ;
  • Un engagement des parents/tuteurs légaux ;
  • 4 photos 4x4 ;
  • Les frais exigibles et la trousse du mineur.

V. ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

L’administration de l’Institution comprend une Direction et un Conseil de Direction. Toutefois, une meilleure compréhension de l’organisation actuelle et du fonctionnement du Borstal nous convie à examiner le décret n°2001/109/PM du 20 mars 2001 portant organisation et fonctionnement des institutions publiques de d’encadrement des mineurs et de rééducation des mineurs inadaptés sociaux.
L’encadrement des mineurs est assuré au sein des diverses sections suivantes :
La section éducative en charge de la protection, de la rééducation, de la réhabilitation et de la réinsertion sociale des mineurs délinquants ou inadaptés sociaux.
La section professionnelle : elle forme et développe les aptitudes et la promotion de l’auto-emploi dans les domaines tels que les métiers du bois, la mécanique  et la conduite automobile, la soudure, l’élevage, l’agriculture et l’informatique.
La section scolaire : Elle offre l’éducation civique, morale et académique aux mineurs placés et aux enfants des quartiers environnants.
La section médico-sanitaire : elle prend soin des besoins sanitaires des pensionnaires et des personnels de l’institut.
La section de la documentation : collecte, conserve et diffuse les données relatives à l’institution et à l’encadrement des enfants.

VI. LE PERSONNEL

Le Centre bénéficie de la contribution d’un personnel permanent relevant des principales administrations que sont : le Ministère des Affaires Sociales, le Ministère de l’Education de Base et le Ministère de la Santé Publique. Il compte aussi un personnel vacataire commis à diverses tâches.

VII. BESOINS

Les besoins du centre sont d’ordre,
Nutritionnel : insuffisance de la nourriture et des boissons pour les mineurs ;
Sanitaire : les enfants souffrent de diverses maladies à l’instar du paludisme, de la typhoïde, des démangeaisons, des maux de dents, des yeux et des oreilles ;
Educationnel : insuffisance du matériel didactique (cahiers, livres, stylos etc) et des fournitures de bureau.
Formation professionnelle : absence de moniteurs qualifiés et de ressources pour en recruter ainsi que de matière d’œuvre dans divers ateliers.
Agricole : insuffisance de matériels (brouettes machettes, pelles, arrosoirs etc) d’engrais et d’intrants
Arts et culture : absence d’instruments, d’orchestre,  de costumes, micros, etc.
Sportif : absence d’équipements divers (maillots, ballons, tennis, raquettes etc.)
Infrastructurel en termes de réhabilitation des bâtiments  et aires de jeux existants et d’extension de l’institut.
Adresses :
Téléphone/Fax : 33 32 23 19 et 33 10 39 58
Email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Voir les photos

Télécharger le décret de création

Langue

Français (Fr)

Recherche

Calendrier

décembre 2018
lmmjvsd
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Statistiques de Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui643
mod_vvisit_counterHier7
mod_vvisit_counterCette semaine1039
mod_vvisit_counterSemaine dernière8284
mod_vvisit_counterCe mois12590
mod_vvisit_counterMois dernier40603
mod_vvisit_counterTotal depuis mai 20111041103

Qui est en ligne ?

Nous avons 37 invités en ligne