Semaine de la Solidarité Nationale

  • PDFPrintE-mail
There are no translations available.

COMPRENDRE LE PROJET D’ORGANISATION D’UNE SEMAINE DE SOLIDARITE NATIONALE

La politique sociale comprend des programmes publics de protection sociale, de santé et d’éducation, avec parfois des éléments importants relatifs aux politiques d’accès à l’énergie ou au logement social.

La protection sociale inclut également les programmes d’assurance sociale contributifs tels que les pensions/retraites, l’assurance chômage ou d’autres politiques du marché du travail.

Pour les catégories de population socialement vulnérables, des mécanismes de financement non-contributifs de protection sociale sont mis en œuvre. Ils font partie de l’assistance sociale encore appelée solidarité nationale.

La solidarité nationale contribue à la politique de développement. Elle constitue un élément d’une stratégie de réduction de la pauvreté plus globale – en interaction et coopération avec l’assurance sociale, la santé, l’éducation, les services financiers, les services publics et les routes, et d’autres politiques de réduction de la pauvreté et de gestion des risques.

Les programmes de solidarité nationale jouent en effet quatre rôles dans une politique de développement :

• Ils redistribuent la richesse aux plus pauvres et aux plus vulnérables, avec un impact immédiat sur la pauvreté et l’inégalité.

• Ils peuvent rendre les ménages plus capables d’investir dans leur avenir. Dans ce rôle, ils pallient essentiellement les insuffisances des marchés du crédit, en offrant aux ménages des opportunités, que ceux-ci ne trouveraient pas ailleurs, d’investissement tant dans le capital humain de leurs enfants que dans la génération de revenus des adultes actifs de la famille.

• Ils aident à anticiper et à gérer les risques, protègent les personnes socialement vulnérables et promeuvent leur indépendance.

• Ils permettent aux gouvernements de faire des choix en faveur de l’efficacité et la croissance. Un système permanent et adéquat de solidarité nationale permet en effet d’atteindre tous les objectifs de redistribution qu’une société s’est fixée, délestant ainsi les autres secteurs de ce rôle et les laissant se concentrer sur une prestation de services efficace.

Au Cameroun, se fondant sur les orientations de politique sociale du Chef de l’Etat qui accordent la priorité à la justice sociale, le Ministère des Affaires Sociales à qui revient la charge de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de prévention, d’assistance et de protection des personnes socialement vulnérables, aux termes du décret n°2011/408 du 09 décembre 2011, a initié le projet de mise en place d’un fonds de solidarité nationale comme mécanisme pérenne de financement du système de solidarité nationale.

Les projets de textes portant création, organisation et fonctionnement dudit fonds ont fait l’objet d’une validation intersectorielle et sont transmis à la Très Haute Hiérarchie.

Conçue comme un galop d’essai dans la perspective de la mise en place du Fonds de Solidarité Nationale, l’organisation expérimentale d’une semaine de solidarité nationale vise ainsi à mobiliser l’ensemble des acteurs sociaux publics et privés dans la recherche des réponses efficaces et durables à la demande nationale de solidarité qui porte en même temps sur la satisfaction immédiate des besoins sociaux essentiels (se nourrir, se soigner, se loger, se vêtir, s’éduquer) ainsi que sur la facilitation de l’insertion socioéconomique des populations socialement vulnérables.

D’après les projections basées sur les informations fournies par l’Annuaire Statistique du MINAS produit en 2012 avec l’appui de l’Institut National de la Statistique, le montant global de la demande de solidarité pour la période 2006-2012, telle que reçue uniquement dans les services centraux du Ministère, est évalué à 9 385 111 695 FCFA. En tenant compte des rapports des services déconcentrés du département, ladite demande de solidarité au plan national, avoisinerait les 20 milliards de Francs CFA pour la période sus-indiquée.

Il apparaît donc clairement que le budget alloué au Ministère des Affaires Sociales ne saurait à lui tout seul adresser la question délicate de l’insertion/réinsertion socioéconomique des catégories vulnérables.

Telle qu’envisagée, l’institution d’une semaine de solidarité nationale se profile comme l’une des stratégies/sources de financement identifiées pour l’approvisionnement du Fonds de Solidarité Nationale.

Il est par ailleurs important de relever que la mise en place dudit Fonds se justifie par l’exigence de la mise en application de la loi n°2010/002 du 13 avril 2010 portant protection et promotion des personnes handicapées qui dispose en son article 42 que « la couverture des charges relatives à la protection et à l’intégration socio-économique des personnes handicapées est effectuée par le concours de la solidarité nationale ».

Dès lors, l’organisation d’une Semaine de Solidarité Nationale du 13 au 20 décembre 2013 sous le thème : « Ensemble pour un pays de bonheur pour tous et de chacun » s’inscrit en droite ligne des rendez-vous antérieurs dont le Forum sur la Solidarité Nationale et les Journées de l’Action Sociale.

En effet, sous le Haut Patronage de la Première Dame, Son Excellence Madame Chantal BIYA,  le Premier Forum sur la Solidarité Nationale s’est tenu du 21 au 24 juin 2005 à Yaoundé avec pour  principal objectif de faire un plaidoyer auprès de la communauté nationale et internationale pour une participation collective à l’effort de solidarité en faveur des catégories vulnérables. Lui faisant suite, La Journée de l’Action Sociale expérimentée de 2006 à 2009 à l’initiative du MINAS et toujours sous le Haut Patronage (et présidence effective en ce qui concerne la troisième édition) de la Première Dame, Son Excellence Madame Chantal BIYA, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour l’Education et l’Inclusion Sociale, s’est voulu un grand moment de plaidoyer pour la prise en compte des besoins spécifiques des personnes vulnérables mais aussi de leurs potentialités et de la plus value qu’elles représentent pour le développement socioéconomique de notre pays.

Carte des besoins

Fiche d'information sur l'action sociale

Votre contribution ici

Language

English (UK)

Research

Calender

November 2018
MTWTFSS
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Visitors Statistics

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday1720
mod_vvisit_counterYesterday1624
mod_vvisit_counterThis week8090
mod_vvisit_counterLast week9158
mod_vvisit_counterThis month20220
mod_vvisit_counterLast month18790
mod_vvisit_counterAll days1008130

Who's Online

We have 60 guests online