Protection des Personnes Handicapées

  • PDFImprimerEnvoyer
Index de l'article
Protection des Personnes Handicapées
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Toutes les pages

I- DEFINITIONS

Pour mieux appréhender la personne handicapée, il faudrait procéder aux définitions des expressions Handicap, Personne handicapée,   Déficience,  Incapacité,  Invalidité,  Infirmité  telles que présentées à l’article 2 de la loi N°2010/002 du 13 avril 2010 portant protection et promotion des personnes handicapées.
Ainsi donc par Handicap on entend une limitation des possibilités de pleine participation d’une personne présentant une déficience à une activité dans un environnement donné.
La Personne Handicapée quant à elle, est toute personne dans l’incapacité d’assurer par elle-même tout ou partie des nécessités d’une vie individuelle ou sociale normale, du fait d’une déficience physique ou mentale, congénitale ou non.
La Déficience est toute perte de substance ou altération d’une fonction ou d’une structure psychologique, physiologique ou anatomique.
L’Incapacité est toute réduction temporaire, partielle ou totale de la capacité à accomplir une activité d’une façon ou dans les limites considérées comme normales pour un être humain.
Une Invalidité est un état d’une personne dont la capacité de travail, en raison des défauts physiques ou mentaux, est réduite d’une manière permanente et s’évalue en pourcentage.
L’Infirmité quant à elle, est toute situation dans laquelle se trouve une personne  qui, pour des causes congénitales ou non se retrouve avec un organe ou un membre amputé ou défectueux.

II- BESOINS ET ATTENTES

Les personnes handicapées comme partout ailleurs, sont souvent victimes de discrimination et de marginalisation, ne bénéficiant pas toujours d’une éducation et d’une formation professionnelle appropriées pour accéder au marché de l’emploi, pour vivre de façon indépendante en vue de leur pleine et effective participation à la société, sur la base de l’égalité avec les autres.
De plus, l’environnement bâti (infrastructures et édifices ouverts au public) est généralement conçu et réalisé sans tenir compte des préoccupations liées à l’accessibilité des personnes handicapées, toute chose concourant à leur exclusion des diverses activités et services de la communauté. Par ailleurs, le non respect de la législation en vigueur à leur égard dans divers domaines de la vie sociale ne facilite pas toujours la pleine jouissance de leurs droits fondamentaux, de leur dignité ainsi que la valorisation de leurs talents et potentialités.

III- ACTIONS DU GOUVERNEMENT

Pour remédier à cette situation, le Gouvernement camerounais s’est arrimé à la communauté internationale dans la mise sur pied d’une politique  globale.
Aussi convient-il de mentionner quelques politiques au plan international et national:

  • Au plan international par :

    - L’adoption par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 13 décembre 2006, de la Convention relative aux droits des personnes handicapées et du Protocole facultatif  y afférent et dûment signés par le Cameroun le 1er octobre 2008;


    - La mise en place effective du Comité des droits des personnes handicapées à Genève ;
    - La prorogation de la Décennie Africaine des Personnes Handicapées pour la période 2010-2019.

    • Au plan national par :

    - La poursuite de la mise en œuvre de la politique des Grandes Réalisations du Président de la République, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, matérialisée par les divers projets structurants, gages de l’émergence du Cameroun et de l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables en général et des personnes handicapées en particulier ;
    - L’appropriation par le Cameroun du Pacte national pour l’emploi le 27 juillet 2010 ;
    - L’élaboration du Document de Politique Nationale de Protection et de Promotion des Personnes Handicap;
    - L’appropriation par le Cameroun du Pacte national pour l’emploi le 27 juillet 2010 ;
    - La promulgation de la Loi N°2010/002 du 13 avril 2010 portant protection et promotion des personnes handicapées dont les avant projets de textes d’application sont en cours ;
    - La promulgation de la loi N°2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’organisation et à la promotion des activités physiques et sportives, qui rend obligatoire la pratique des activités physiques et sportives notamment dans les institutions de réadaptations des personnes handicapées, crée la Comité National Paralympique Camerounais et préconise la création des fédérations sportives selon les ordres de handicaps ;
    - La transformation du Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées Cardinal Paul Emile LEGER (CNRPH) en Etablissement Public Administratif par decret N 2009/096 du 15 mars 2009 , complexe de prise en charge holistique de tous les types de handicap, appelé à devenir un véritable pôle d’excellence au Cameroun et dans la sous-région en matière de réhabilitation.
    De manière concrète, des actions transversales et multiformes sont menées en faveur des personnes handicapées notamment :

    • Le renforcement du cadre juridique et institutionnel de protection et de promotion des personnes handicapées par :

    - la mise en œuvre de la Loi N°2010/002 du 13 avril 2010 portant protection et promotion des personnes handicapées sus évoquée ;
    - La poursuite de l’opérationnalisation du Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées Cardinal Paul Emile LEGER (CNRPH), à travers le renforcement du plateau technique et la diversification de ses prestations ;
    - La poursuite de la construction du Centre de Réhabilitation des Personnes Handicapées de Maroua avec l’appui de la coopération italienne ;
    - La poursuite du projet de renforcement des capacités et de réadaptation intégrée à travers la construction d’un espace contact à Mbalmayo, vitrine de mise en œuvre de la stratégie de Réadaptation à Base Communautaire (RBC).


    • La poursuite de la mise en œuvre des recommandations du 1er forum sur la solidarité nationale par les actions ci-après :

    *** Elaboration des instruments de plaidoyer en vue de l’intégration de l’approche handicap et vulnérable dans les politiques et programmes sectoriels de développement, notamment :
    - L’élaboration de la monographie sur les métiers accessibles aux personnes handicapées par type de déficience, publiée en 2008 ;
    - La publication du Guide pratique sur l’accessibilité des personnes handicapées  aux infrastructures et édifices publics ou ouverts au public lancé le 08 avril 2009 et assorti de la signature du Communiqué conjoint MINAS/ARMP pour en assurer l’observance appropriée des spécifications techniques par les Maîtres d’ouvrages et Maîtres d’ouvrages délégués ;
    - La publication du Guide pratique sur l’accessibilité des personnes handicapées à l’éducation présenté le 1er février 2010 ;
    ***Scolarisation des enfants handicapés et ceux nés de parents handicapés indigents avec :
    - La poursuite de la mise en œuvre des lettres-circulaires conjointes signées avec le Ministère des Enseignements Secondaires (MINESEC) respectivement le 02 août 2006 et le 14 août 2007, visant à faciliter l’admission des élèves  handicapés et ceux nés des parents  handicapés indigents dans les établissements publics d’enseignement secondaire, et leur participation aux examens officiels ;
    ***L’octroi chaque année, notamment des subventions aux institutions privées d’éducation spéciale (enfants déficients auditifs, mentaux et visuels) dans le cadre du renforcement de leurs capacités techniques, matérielles et financières ainsi que des aides financières et/ou matérielles aux élèves et étudiants handicapés dans le cadre de l’appui à leur scolarisation ;
    ***L’étude diagnostique en cours sur l’état des lieux et les perspectives de l’éducation inclusive au Cameroun.

    ***Promotion de l’intégration socioprofessionnelle/économique des personnes handicapées par :
    - La contractualisation au MINFOPRA des personnes handicapées recrutées comme agents temporaires  dans l’administration publique, dans le cadre de l’opération pilote lancée par le MINAS en janvier 2005 ;
    - Le recrutement de cent dix (110) enseignants handicapés titulaires du CAPIEMP ou TEACHER’S GRADE ONE CERTIFICATE au titre des exercices 2010 et 2011 dans le cadre de l’opération de contractualisation des instituteurs de l’enseignement général au MINEDUB ;
    - L’octroi des bourses de formation professionnelle et d’apprentissage aux personnes handicapées vulnérables par le MINEFOP au titre de l’année de formation 2011/2012 ;


    - La contractualisation de près de 452 personnes handicapées dans le cadre du recrutement spécial à la Fonction Publique camerounaise de 25.000 jeunes diplômés, lancé en mars 2011 par le Président de la République ;
    -La Communication pour le changement de comportement (CCC), à travers :
    - Le renforcement des capacités des familles, de la communauté et des personnes handicapées elles-mêmes sur la compréhension du handicap : (causes, mesures de prévention et de dépistage précoce et pour les cas dépistés, l’organisation de la prise en charge …) ;
    - la lutte contre la stigmatisation, l’exclusion et l’isolement des personnes handicapées à travers la sensibilisation pour le changement de regard et d’attitudes à l’égard des personnes handicapées ainsi que la valorisation de leur image et de leurs potentialités.

    IV- PERSPECTIVES

    Les  actions envisagées portent notamment sur :
    - La ratification de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées ;
    - La signature des textes d’application de la Loi N°2010/002 du 13 avril 2010 portant protection et promotion des personnes handicapés dont  les avant projets de décrets ont été élaborés et transmis dans les Services du Premier Ministre en 2011 et 2012 ;
    - La poursuite du plaidoyer auprès de toutes les Administrations publiques et privées, des partenaires au développement et de la société civile  en vue de la prise en compte effective de l’approche handicap et vulnérable dans les politiques, programmes et projets y compris dans le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) et la Vision volontariste de développement du Cameroun à l’horizon 2035 ;
    - La mise sur pied d’un Fonds de Solidarité Nationale dont les avant projets de textes ont fait l’objet d’examen récemment dans les Services du Premier Ministre. Ce mécanisme constitue un véritable déclencheur devant sous-tendre la réalisation de la politique d’autonomisation des personnes handicapées ;
    - L’étude en vue de la construction d’un Centre de Vie et de Développement Social pour la réhabilitation des personnes handicapées mentales et anciens malades mentaux à Mfou ;
    - L’opérationnalisation de l’Institut National du Travail Social (INTS), créé par Décret N°2006/302 du 21 septembre 2006 et l’introduction dans les curricula de formation dudit institut des modules spécialisés tendant à promouvoir le développement social et à assurer la prise en charge de certains cas spécifiques de déficiences ;
    - Actualisation et vulgarisation de la monographie sur les métiers accessibles aux personnes handicapées par type de déficience, publiée en 2008 ;


    - Actualisation et vulgarisation du Guide pratique sur l’accessibilité des personnes handicapées  aux infrastructures et édifices publics ou ouverts au public lancé le 08 avril 2009 et assorti de la signature du Communiqué conjoint MINAS/ARMP pour en assurer l’observance appropriée des spécifications techniques par les Maîtres d’ouvrages et Maîtres d’ouvrages délégués ;
    - Actualisation et vulgarisation du Guide pratique sur l’accessibilité des personnes handicapées à l’éducation présenté le 1er février 2010 ;
    - Le renforcement du cadre juridique et institutionnel de protection et de promotion des personnes handicapées ;
    - La  ratification par le Cameroun de la Convention des Nations Unies relative aux Droits des Personnes Handicapées ;
    - La redynamisation du Comité National pour la Réadaptation et la Réinsertion Socioéconomique des Personnes Handicapées ;
    - La mise en place d’une plateforme de partenaires dénommée « Cameroon Inclusive Society Award »;
    - Le renforcement des capacités des automobilistes et des responsables d’auto-école sur les règles spécifiques liées au handicap ;
    - La signature de la  lettre circulaire conjointe MINTP/MINMAP/MINDUH/MINAS relative à la facilitation de l’accessibilité des personnes à mobilité réduite dans l’environnement bâti ;
    - L’opérationnalisation de l’Institut National du Travail Social (INTS), créé par Décret N°2006/302 du 21 septembre 2006 et l’introduction dans les curricula de formation dudit institut des modules spécialisés tendant à promouvoir le développement social et à assurer la prise en charge de certains cas spécifiques de déficiences ;
    - Le renforcement des capacités et la poursuite des actions de promotion et de valorisation du potentiel des personnes handicapées ;
    - La collecte des données qualitatives et quantitatives sur les personnes handicapées par type de déficience au Cameroun comme outil d’aide à la prévision et à la décision ;
    - L’élaboration d’un Plan d’Action National de Protection et de Promotion des Personnes Handicapées ;
    - Le développement des partenariats multiformes en vue de l’intégration socioéconomique des personnes handicapées ;
    - L’implication effective des collectivités territoriales déconcentrées à travers notamment la signature de Conventions.

    Langue

    Français (Fr)

    Recherche

    Calendrier

    novembre 2018
    lmmjvsd
    1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930

    Statistiques de Visites

    mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
    mod_vvisit_counterAujourd'hui575
    mod_vvisit_counterHier1169
    mod_vvisit_counterCette semaine2948
    mod_vvisit_counterSemaine dernière8964
    mod_vvisit_counterCe mois16215
    mod_vvisit_counterMois dernier18790
    mod_vvisit_counterTotal depuis mai 20111004125

    Qui est en ligne ?

    Nous avons 16 invités en ligne