Protection des Personnes Agées

  • PDFImprimerEnvoyer

I- DEFINITION

L'Organisation Mondiale de la Santé définit le vieillissement comme un "processus graduel et irréversible qui implique la modification des tissus et des fonctions de l'organisme avec le temps". Selon Mishara et Riegal, c'est «une période inévitable et naturelle de la vie humaine caractérisée par une réduction des fonctions du corps, la perte du rôle social de l'adulte, des changements dans l'apparence physique et un mouvement progressif vers la perte de capacités. "Une personne âgée est généralement celle qui présente les caractéristiques ci-dessus mentionnées et âgée de 60 ans et plus. Les projections des Nations Unies estiment à 6% de la population des pays en voie de développement la proportion des individus appartenant à la tranche d’âge des plus de 60 ans. Le Cameroun à cet égard compterait environ 1 200 000 personnes âgées vivant plus en zone rurale qu’urbaine avec une majorité relative de femmes.

II- BESOINS ET ATTENTES

Jadis bénéficiaires d’un statut privilégié fait de respect et de considération, elles vivent aujourd’hui de nombreux problèmes à la suite de l’érosion causée par la modernité des mécanismes traditionnels d’entraide et de solidarité.
Leurs besoins peuvent être regroupés en quatre grandes catégories :
- Accès aux soins de santé spécifiques (incapacité et précarité physiques) ;
- Autonomie et indépendance matérielle et financière (indigence) ;
- Soutien psychosocial et affectif (restauration de la dignité) ;
- Reconnaissance sociale (marginalisation et exclusion).

III- ACTIONS DU GOUVERNEMENT

Au Cameroun, la protection et le bien-être des personnes âgées demeurent l'une des grandes priorités du Chef de l'Etat telle qu'elle se manifeste juridiquement et institutionnellement. Sur le plan légal, la Constitution du Cameroun dans son préambule énonce que: «La nation doit protéger (...) les personnes âgées».
Au plan juridique, il n’existe pas à l’heure actuelle des textes spécifiques sur la protection et la promotion des droits des personnes âgées. Toutefois, diverses dispositions des lois et décrets  applicables encadrent leur protection.

On peut ainsi citer :
-    Le Code civil qui oblige les descendants à prendre soin de leurs ascendants incapables de subvenir à leurs besoins par leurs propres moyens ;
-    Le Code pénal protège aussi les personnes âgées dans ses articles 180, 282, 283, 351, 275, 277, 278, 279, 280 et 281.
-    Le droit social camerounais prévoit une série de textes organisant la protection sociale des personnes âgées notamment :
•  La Loi n°67/LF/18 de Juin 1967 portant organisation de l'assurance sociale au Cameroun;
• La Loi n°69/LF/18 du 10 Novembre 1969 instituant le régime d'assurance invalidité et décès pension tel que modifié par la loi n o 84/007 du 04 Juillet 1984;
• La Loi no 84/007 du 04 Juillet 1984 modifiant la loi no 69/LF/18 du 10 Novembre 1969 instituant un régime d'assurance, pension d'invalidité et de décès;
• La Loi no 92/007 du 14 Août 1992 portant Code du Travail;
• L’Ordonnance no 73/17 du 22 Mai 1973 portant organisation de l'assurance sociale;
• Le Décret no 74/733 du 19 Août 1974, fixant les modalités d'application de la loi n° 69/LF/18 du 10 Novembre 1969 instituant un régime d'assurance, pension d'invalidité et de décès;
• Le Décret no 94/199 du 07 Octobre 1994 portant Statut Général de la Fonction Publique, organisant le régime du service des pensions de l'Etat à des agents de l'Etat à la retraite ;
• Le Décret no 77/495 du 07 Décembre 1977, fixant les conditions de création et de fonctionnement des établissements privés de protection sociale.
Sur le plan institutionnel l’on peut relever la création par décret n° 2005/160 du 25 mai 2005 portant organisation du Ministère des Affaires Sociales avec une Direction de la Protection Sociale des Personnes Handicapées et des Personnes Agées et une sous-direction de la protection des personnes âgées.
Par ailleurs, plusieurs actions orientées vers la protection des personnes âgées ont été menées au sein du MINAS. Il s'agit notamment de:
- L’élaboration d’un document de Politique Nationale de protection et de promotion des personnes âgées ;
-  L’organisation à Yaoundé d'un séminaire international sur le vieillissement avec le soutien de Help Age international (du 11 au 13 Septembre 2006);
- L’opération de collecte des données sur les personnes âgées et les retraités en vue de l'élaboration d'un document de politique nationale sur le vieillissement et une table de compétence sur les personnes âgées (30 mai 2008);
- La tenue de 04 ateliers inter régionaux de consultation (Ebolowa, Garoua, Bafoussam et Limbe), pour une mise en place d'une politique sur la protection et le bien-être des personnes âgées et l'élaboration d'un plan d'action national;
- L’organisation annuelle de sélection des meilleures œuvres en vue de la réalisation de la Grande Encyclopédie du Passé et du Futur.
- L’octroi de subventions aux établissements privés de protection sociale, associations et ONG en charge des personnes âgées; L'octroi d'une aide multiple aux personnes âgées (financières, matérielles, psychologiques, etc);
- Le soutien aux projets générateurs de revenus  pour l'autonomie et la reconversion des personnes âgées;
- L’octroi des aides matérielles, médicales ou financières aux personnes âgées indigentes ou nécessiteuses dans le cadre des aides et secours ;
- L'élaboration et la publication du "Guide pour un vieillissement sain et actif", (Guide on Healthy and Active Ageing), ceci afin d'assurer une société harmonieuse pour tous les âges.
En outre, de nombreux autres départements ministériels offrent des soutiens divers aux personnes âgées tels que: MINJUSTICE, MINATD, MINSANTE, MINPROFF, MINDEF/ONACAM, MINADER, MINEPIA, MINDHU, MINREX, MINTSS/CNPS, MINFI, MINTP, MINCOM, MINCOMMERCE, MINEE, MINEFOP, MINAC, MINJEC,  MINSEP, MINESEC, MINESUP et MINDCAF.

IV- PERSPECTIVES

Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des recommandations du Forum sur la Solidarité Nationale, quatre grandes actions prioritaires sont envisagées. Elles viendront s’ajouter aux actions menées en exécution des missions traditionnelles du MINAS. On peut citer :
1.Mise en œuvre de la Politique Nationale de protection et de promotion des personnes âgées;
2. Lutte contre le phénomène émergeant des personnes âgées abandonnées ;
3. Renforcement des capacités des Associations, ONG et Œuvres Sociales Privées d’encadrement des personnes âgées ;
4. Développement du partenariat, du plaidoyer et mobilisation des ressources ;
5. Expérimentation du Projet des Universités du Troisième Age (Rencontres Intergénérationnelles)
6. Renforcement des capacités des intervenants sociaux.
7. Opérationnalisation  des concepts : « Village renaissance » , « jamais sans ma grand-mère ; jamais sans mon grand-père ».
8. L'élaboration et la publication du "Guide pour un vieillissement sain et actif", (Guide on Healthy and Active Ageing), tome II.

Langue

Français (Fr)

Recherche

Calendrier

octobre 2018
lmmjvsd
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Statistiques de Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui870
mod_vvisit_counterHier1405
mod_vvisit_counterCette semaine5655
mod_vvisit_counterSemaine dernière4473
mod_vvisit_counterCe mois14647
mod_vvisit_counterMois dernier36318
mod_vvisit_counterTotal depuis mai 2011983767

Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités en ligne