Journée de l'Action Sociale

  • PDFImprimerEnvoyer

I- Justification

Le Premier Forum sur la Solidarité Nationale organisé en juin 2005 a marqué une nouvelle ère dans la rationalisation et l’organisation de la solidarité au Cameroun.
L’action de vaste plaidoyer ainsi lancée en faveur de l’engagement des différents acteurs, chacun selon ses compétences mais dans le cadre d’une synergie efficace, autour des besoins sociaux des populations vulnérables, qui s’est poursuivi au cours des trois premières éditions de la Journée de l’Action Sociale ainsi qu’à travers l’exécution de la matrice de mise en œuvre des recommandations du Forum, doit être soutenue et accrue.
L’organisation d’une Journée de l’Action Sociale, de par son impact, pourrait ainsi constituer l’une des preuves supplémentaires de la mise en œuvre par le gouvernement de la politique volontariste du Chef de l’Etat à lutter contre la précarité et l’exclusion sociale, telle que traduite par le programme des grandes ambitions et une invite aux initiatives additionnelles de prise en charge des personnes défavorisées en général, et spécifiquement des personnes handicapées.
Cette journée est appelée à poursuivre la démonstration du know-how et du potentiel diversifié des couches vulnérables en général et des personnes handicapées en particulier, qui regorgent de compétences réelles et dont la contribution demeure une exigence pour le développement socioéconomique durable de notre pays.
La Journée de l’Action sociale expérimentée à l’initiative du MINAS et sous le Haut Patronage (et présidence effective en ce qui concerne la troisième édition) de la Première Dame, Son Excellence Madame Chantal BIYA, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour l’Education et l’Inclusion Sociale, se veut un grand moment de plaidoyer pour la prise en compte des besoins spécifiques des personnes vulnérables mais aussi de leurs potentialités et de la plus value qu’elles représentent pour le développement socioéconomique de notre pays.
Dans le même sens, l’action des partenaires sociaux mérite d’être valorisée afin que l’élan solidaire et la dynamique plurielle en faveur de l’amélioration des conditions de vie des plus pauvres soient renforcés et suscitent l’éclosion de nouvelles initiatives.
Ces nouvelles initiatives trouvent  sans aucun une base d’action à travers la  Journée de l’Action Sociale considérée comme la grande vitrine de la solidarité nationale et dont quatre éditions ont été organisée par le MINAS de 2006 à 2009.

II- But

La Journée de l’Action Sociale au Cameroun se présente comme un cadre spatio-temporel de mise en œuvre la Solidarité Nationale. Elle constitue une fois de plus une plate forme intermédiaire dont le but est de préparer la construction d’un système de solidarité nationale au Cameroun.

III- Objectifs

a- Objectif général

L’objectif principal de la JAS est de continuer le renforcement du plaidoyer  auprès de la communauté nationale et internationale pour une participation collective à l’effort de solidarité en faveur des couches défavorisées, et spécifiquement des personnes handicapées.

b- Objectifs spécifiques

­Présenter et poursuivre la vulgarisation des résultats obtenus à travers l’exécution de la matrice de mise en œuvre des Recommandations du 1er Forum sur la Solidarité Nationale ainsi que l’impact de ceux-ci ;
- Présenter d’autres actions multiformes du Gouvernement menées en vue de l’intégration de l’approche handicap ;
- Assurer la visibilité de l’action sociale du Gouvernement à travers :
• le renforcement des capacités techniques et logistiques d’intervention des OSPs, ONGs et Associations de référence par l’octroi des appuis en documentation juridique et professionnelle et en équipements divers ;
• l’amélioration substantielle des conditions de vie des populations vulnérables par l’octroi d’une assistance ponctuelle sous la forme d’aides scolaires, médicales et socio économiques ;
• La facilitation de l’adaptation sociale des handicapés, personnes âgées et enfants en détresse par des appuis en appareillages et équipements divers ;
- Valoriser les capacités de production des populations vulnérables ;
­- Vulgariser les droits des personnes handicapées et d’autres couches vulnérables ;

IV- Cibles

­- les Populations Socialement Vulnérables (personnes âgées, enfants en détresse, personnes handicapées, populations autochtones vulnérables, etc.) ;
­- les structures privées partenaires (OSP, ONG, Associations);
- les Entreprises citoyennes ;
­- les partenaires au développement (Agences des Nations Unies, ONG internationales) ;
­- les administrations publiques impliquées dans l’Action Sociale.

Langue

Français (Fr)

Recherche

Calendrier

août 2018
lmmjvsd
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Statistiques de Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui724
mod_vvisit_counterHier967
mod_vvisit_counterCette semaine1691
mod_vvisit_counterSemaine dernière6839
mod_vvisit_counterCe mois12767
mod_vvisit_counterMois dernier19159
mod_vvisit_counterTotal depuis mai 2011917003

Qui est en ligne ?

Nous avons 18 invités en ligne